Accueil / News / [News] Interview Mgr Yohanna Golta : Les Coptes célèbrent Noël
[News] Interview Mgr Yohanna Golta : Les Coptes célèbrent Noël

[News] Interview Mgr Yohanna Golta : Les Coptes célèbrent Noël


Entretien – Les coptes orthodoxes, comme de nombreux fidèles des Eglises orientales, s’apprêtent à fêter Noël selon le calendrier julien, ce mardi 7 janvier. Cette date est abordée avec appréhension par la communauté copte d’Egypte, victimes de nombreux attentats ces derniers mois.

Alors que l’Egypte semble toujours en proie aux violences, depuis la chute du président islamiste Mohamed Morsi, les chrétiens souhaitent une stabilisation du pays.

Mgr Yohanna Golta, évêque auxiliaire copte-catholique d’Alexandrie, espère que ses frères coptes orthodoxes pourront célébrer Noël dans la sérénité et l’espérance. Il s’insurge contre la vision occidentale d’un pays soumis au chaos et croit en l’avenir de l’Egypte, malgré les tensions ambiantes :

« On ne peut pas nier qu’il y a une certaine peur de tous les Egyptiens. Nous avons peur de l’avenir, nous avons peur de ce que font les extrémistes, les Frères musulmans. Mais nous avons l’espoir, avec l’espérance que nous allons pouvoir dépasser ces difficultés. Mais il y aura toujours des victimes, il y aura toujours le sacrifice : c’est comme dans toutes les révolutions, tous les changements dans le monde, on en paye le prix.

Le gouvernement fait ce qu’il peut. La nuit du 1er janvier s’est très bien passée. Je crois que le gouvernement contrôle le pays. Il y a toujours des relations entre les Eglises et le gouvernement pour organiser l’ordre, la paix, la sécurité. Je suis sûr que le peuple égyptien est vraiment prêt à payer n’importe quel prix pour ne jamais revenir à un Etat religieux.

Emigration des coptes

Ce ne sont pas seulement les chrétiens qui émigrent. Les musulmans encore plus ! 3 à 4 fois plus que les chrétiens : ceux qui ont peur, ceux qui ont perdu l’espoir, l’espérance d’un avenir calme, quittent le pays. Donc il y aura toujours des gens qui quittent, mais ce n’est pas grave, dans un pays qui compte près de 90 millions d’habitants.

Les paroisses sont toujours ouvertes, on continue à prier, la messe du dimanche, les activités… Ce n’est pas comme l’imagine la presse occidentale qui prend ses sources chez les extrémistes, les Frères musulmans, Al-Jazeera… Je suis tout à fait contre cette presse menteuse, qui prend toujours le point négatif de l’Egypte ! Non l’Egypte n’est pas comme ça, l’Egypte ne va jamais perdre son but, son espoir. Nous luttons, nous payons le prix, et nous aurons un avenir pacifique. »

(via Radio Vaticana)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest