Accueil / News / [News] Le tragique et lourd bilan des églises et institutions coptes incendiées depuis le 14 août [MISE A JOUR]
[News] Le tragique et lourd bilan des églises et institutions coptes incendiées depuis le 14 août [MISE A JOUR]

[News] Le tragique et lourd bilan des églises et institutions coptes incendiées depuis le 14 août [MISE A JOUR]


Merci de prendre note : Cet article recense seulement l’ensemble des attaques contre les églises et les divers bâtiments coptes, sans photos ni vidéos. Pour consulter les photos et vidéos des attaques, merci de consulter cet article, régulièrement mis à jour.

Le bilan des attaques des Frères musulmans et des divers pro-Morsi contre les coptes a été mis à jour par la Maspero Youth Union, association indépendante militant pour les Droits de l’Homme et ceux des coptes en Égypte. Le constat est sans appel, les coptes ont payé très cher le prix des heurts et de la crise politique depuis le mercredi 14 août.

Voici, dans un premier temps, le constat général que l’on peut faire sur les différentes attaques par les islamistes, avant de passer à la liste détaillée :

  • 38 églises ont été totalement pillées, détruites ET incendiées.
  • 23 églises ont été attaquées et partiellement endommagées.

S’ajoutent à cela :

  • 58 maisons dont les propriétaires sont des coptes ont été incendiées et pillées.
  • 85 commerces appartenant à des coptes ont été attaquées
  • 16 pharmacies à des coptes ont été attaquées
  • 3 hôtels (Horus, Susana et Akhinaton) dont les propriétaires sont également des coptes ont été attaqués et partiellement endommagés.
  • 75 voitures et bus appartenant à des églises ou associations chrétiennes ont été incendiées.
  • 6 coptes ont été tués sur le simple fait de leur religion à l’instar de ce chauffeur de taxi, sauvagement torturé puis tué par des Pro-Morsi
  • 7 coptes ont été kidnappés en Haute-Égypte

Il est important de souligner que les pro-Morsi et les Frères Musulmans n’ont pas agis seuls dans ces attaques. Lorsque la nébuleuse terroriste, Al Qaïda, a mis les pieds sur le sol égyptien le 30 juin 2012, ce fut une porte ouverte pour les terroristes et autres extrémistes seuls ou en groupes de rejoindre également le réseau et pouvoir participer aux attaques contre l’armée et les coptes.

C’est ainsi que la journée du jeudi 16 août 2013 fut chargée en heurts entre pro-Morsi et forces de l’ordre égyptiennes. Les forces de l’ordre, qui comprennent militaires et policiers, se sont très vite retrouvés dépassés par les évènements, déclarant qu’un trop grand nombre de pro-Morsi avait fait surface sans plus d’explications. Ce n’est que lorsque la mosquée Al-Fath, dans le centre du Caire, a été pénétrée par les forces de l’ordre pour arrêter les terroristes alors retranchés à l’intérieur, qu’ils se sont aperçus que parmi les « casseurs » et agresseurs contre les coptes, étaient présents des non-égyptiens.

Des membres de groupuscules terroristes pakistanais ou encore afghans avaient fait jour, au plus grand étonnement des policiers contraints de faire appel à des interprètes, comme le témoigne la vidéo qui suit. Raison pour laquelle les coptes ont également été pris pour cible dans toute l’Égypte, les pro-Morsi et Frères Musulmans ayant sollicité l’aide de ces dits extrémistes pour pouvoir davantage s’organiser et opérer dans l’ensemble du pays.

Liste des églises saccagées et pillées puis incendiées, classées par gouvernorats :

Minya

  1. L’église Sainte Marie & Saint Abraham avec ses bâtiments lui appartenant, son centre de loisirs pour enfants, et la cellule de l’évêque lors des visites, au village de Delga
  2. L’église Saint Mina, à Abou Hilal
  3. L’église Saint Jean Baptiste, à Bani Mazar
  4. L’église du Prince Saint Tadros (Al Amir Tadros), à Sidnawy
  5. L’église évangélique
  6. L’église évangélique, à Gad ElSayed
  7. L’église Saint Moïse, à Abou Hilal
  8. L’église du Salut des âmes
  9. L’église Saint Mina, à Bani Mazar
  10. L’église évangélique, à Malawi
  11. L’église évangélique, à Manshyet Badeen
  12. L’église copte catholique : la Sainte Famille, dans le centre de Malawi
  13. L’église évangélique, dans le centre de Malawi
  14. L’église Saint Georges et Abou Sefen, dans le village de Lahassa, à Maghagha
  15. L’église Apostolique et son centre médical, rue Omar, à Ezbet Iskandar Abou Hilal
  16. L’église Saint Mina, dans le centre de Bani Mazar

Sohag

  1. L’église Saint Georges
  2. L’église Saint Marc, à Kahraba
  3. L’église Sainte Vierge Marie

Fayoum

  1. Le monastère Saint Tadros,au village de Nazla – AlFayoum
  2. L’église Sainte Vierge Marie, au village de Nazla
  3. L’église Sainte Demiana, au village de Zerby
  4. L’église évangélique, au village de Zerby
  5. L’église du Prince Saint Tadros, au village de Dessya

Suez

  1. Les église et école fransiscaines
  2. L’église grecque Ancienne, à Bradis
  3. L’église évangélique, à AlGeish
  4. Le monastère et l’école de bonnes soeurs : Le Bon Pasteur des bonnes soeurs

Assiout

  1. L’église Saint Georges, à Kolta
  2. L’église Apostolique, à Namess church
  3. L’église Saint Jean, à Abnoub
  4. L’église adventiste, à Youssry Ragheb
  5. L’église AlEsslah
  6. L’église Sainte Theresa
  7. Le diocèse de Saint Jean le Baptiste, au centre d’Elqussia center

Giza

  1. L’église Sainte Vierge Marie, à Kerdassa
  2. L’église Sainte Vierge Marie, à Kerdassa

Sinai

  1. L’église Saint Georges, à Arish, dans le Nord Sinai

Liste des églises attaquées et partiellement endommagées, classées par gouvernorats :

(Cocktails molotovs, jets de pierres et tirs à balles réelles)

  • L’église Sainte Vierge Marie, à El-Mansoura
  • Minya

    1. L’église catholique Saint Marc, à Abou Hilal
    2. L’église des Pères Jésuites, à Abou Hilal
    3. L’église Sainte Vierge Marie, rue El gazareen, à Abou Hilal
    4. Le Diocèse Malawi, dans le centre de Malawi
    5. Le Diocèse Copte Orthodoxe, à Deir Mawas
    6. Le monastère Abou Fana, à Malawi
    7. L’église Saint Mina, à Bani Mazar
    8. L’école des Jésuites

    Assiout

    1. Le diocèse Saint Jean-Baptiste, à El-qussia
    2. L’église de l’Ange, rue Nemis
    3. Le Diocèse Copte Orthodoxe, dans le centre de Abou Teeg

    Alexandrie

    1. L’église Saint Georges, à Bakous
    2. L’église Saint Maximos, de la 45ème rue

    Louxor

    1. L’église Vierge Marie, dans le quartier de Houd 10, Quena (louxor)

    Le Caire

    1. Le Diocèse Atfih, à Giza
    2. L’église des Deux Saints du village de Sol, à Atfih, à Giza
    3. L’église Sainte Vierge Marie, à El-Saff, à Giza
    4. L’église Abou Sefen, à El Rashah, Ezbet El Nakhl, El Marg
    5. L’église Saint Georges, à Hadayek Helwann, à Giza
    6. L’église Saint Georges, à Cotsica, à Maadi

    Beni Souef

    1. L’église Saint Georges, dans le centre d’El-Wasta

    Haute-Égypte

    1. L’église Sainte Vierge Marie, à Kafr Abdo, dans la ville du 6 Octobre

    Écoles coptes totalement pillées puis incendiées :

    1. L’école copte de garçons, rue El Husseini, à Minya
    2. L’école copte catholique du Bon Pasteur, à Malawi, à Minya
    3. L’école et monastère, à Minya
    4. L’école du Bon Pasteur, à Minya
    5. L’école moniale franciscaine, à Beni Suef
    6. L’école moniale franciscaine, à Suez

    Commerces appartenant à des coptes, totalement pillés puis incendiés :

    1. Les amis de la Sainte Bible, au Fayoum
    2. Le club de la jeunesse copte, à Minya
    3. L’orphelinat des Soldats du Christ, à Minya
    4. La librairie de la Bible, à Minya
    5. La Communauté Jésuite, à Minya
    6. Le bateau AlDahbya, appartenant à l’église évangélique, à Minya
    7. La librairie de la Bible, à Assiout

    S’ajoutent à ces différentes attaques :

    • 58 maisons appartenants à des coptes ont été pillées puis incendiées
    • 85 boutiques et commerces appartenant à des coptes ont été attaqués
    • 16 pharmacies appartenant à des coptes ont été attaquées
    • 3 hôtels (Horus, Susana et Akhinaton) ont été attaqués et partiellement endommagés
    • 75 voitures et bus appartenant à des églises ou associations chrétiennes ont été incendiées.
    • 6 coptes ont été tués du simple fait de leur religion
    • 7 coptes ont été kidnappés dans les gouvernorats de Haute-Égypte

    Des Frères Musulmans et leurs partisans ont illégalement pénétré pour prier la prière du vendredi 16 août dans les églises suivantes :

    • L’église Sainte Vierge Marie et Saint Abraham, dans le village de Delha, dans le centre de Deir Mawas, à Minya
    • L’église Anba Moussa al-aswad (Saint Moïse le noir), à Minya
    • L’église évangélique, dans le centre de Samalout, à Minya

    Ces attaques contre les coptes continuent d’augmenter tous les jours sur fond de crise politique, alors que le général Al-Sisi a promis un retour au calme et une sécurité plus renforcée de la communauté copte et de ses bâtiments.

    L’association Maspero Youth Union a terminé son communiqué de presse avec ces quelques mots :

    « La communauté internationale doit se rendre compte que le peuple égyptien rejette le régime des Frères musulmans, et que les Frères musulmans sont un groupe terroriste abusant de la sécurité nationale et la liberté et les droits des égyptiens.
    Ils représentent un danger, […] non seulement pour les égyptiens, mais également pour l’ensemble de la communauté internationale.
    Les égyptiens cherchent à construire leur État, et nul ne peut imposer ou de dicter sa volonté sur eux. L’Égypte sera toujours un chef de file dans la communauté internationale ».

    4 commentaires


    1. surtout que les chretiens ne repondent pas par la haine mais prions pour qu’ils laissent la vengeance a Dieu et prions pour leur guerisons esprits ames et corps que Dieu les consolent leurs donnent la force de persévérer ds l ‘Amour la foi l’espérance chrétienne avec des fruits qui portent jusque dans l ‘eternité
      Il est Souverain et règne et fera justice a ses enfants

    Répondre

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    Revenir en haut de la page
    Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest