Accueil / News / [News] Une église copte prise pour cible pour la deuxième journée consécutive au Fayoum
[News] Une église copte prise pour cible pour la deuxième journée consécutive au Fayoum

[News] Une église copte prise pour cible pour la deuxième journée consécutive au Fayoum


Les attaques visant les églises Coptes en Egypte ont continué ce jeudi pour la deuxième journée consécutive avec l’incendie d’une église située dans une province éloignée du Caire par des partisans des Frères Musulmans a rapporté l’gence de presse égyptienne MENA ce jeudi.

L’agence égyptienne MENA a déclaré que les partisans du président déchu Mohammed Mosi ont mis le feu à l’église du Prince Saint Tadros située dans la province de Fayoum où trois attaques similaires s’étaient déjà produites la veille.

Ishaq Ibrahim, membre de l’ONG Groupe d’Initiative Egyptienne pour les Droits de l’Homme, recense au nombre de 39 les violences commises mercredi contre les églises, monastères, écoles coptes et boutiques dans différentes régions du pays. La vague de violence qui a traversée l’Egypte ces deux derniers jours a fait pas moins de 578 morts et 4200 blessés, d’après les données communiquées par le Ministère de la Santé ce jeudi.

Afin de sévir contre les attaques des églises ce jeudi 15.08, les autorités égyptiennes ont arrêtés 84 personnes à Suez dont certains membre de la confrérie des Frères Musulmans et des procureurs militaires accusés de meurtre et d’incendie criminel  – d’après l’Agence d’Information MENA, Rapport Reuter.

La Porte-Parole du Département d’Etat Américain, Jen Psaki, a par ailleurs sévèrement réprimandé ces attaques et a déclaré qu’ils « risquent d’aggraver d’avantage une atmosphère déjà fragile ».

« Nous sommes indignés et déplorons fortement les attaques répréhensibles de ces derniers jours contre les églises chrétiennes Coptes » a déploré J.Psaki durant le communiqué de ce jeudi. « Il ne peut y avoir absolument aucune place pour des violences de ce type en Égypte, et nous appelons tous les leaders égyptiens à condamner ce genre d’attaques ».

« Le gouvernement a pour responsabilité de créer une atmosphère où les égyptiens peuvent exercer leur droits universels dont la liberté de réunion, la liberté d’expression et médiatique », a-t-elle ajoutée.

Un commentaire


  1. OUMNA

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest