discount viagra usa / News / [News] Fortes attentes en vue de la visite de Tawadros II au Vatican

[News] Fortes attentes en vue de la visite de Tawadros II au Vatican


Le pape François doit rencontrer le 11 mai prochain le patriarche copte-orthodoxe Tawadros II à Rome. Cet entretien, inédit entre les deux nouveaux chefs des deux Eglises, catholique et copte-orthodoxe, « pourrait avoir des résultats importants et positifs » selon l’évêque copte-catholique, Mgr Fahim Hanna, à la tête depuis peu de l’éparchie copte-catholique de Minya, à 250 km au sud du Caire.

Le tête-à-tête qu’auront François et Tawadros II se tiendra quarante ans après la rencontre historique qui avait eu lieu à Rome entre Paul VI et Chénouda III, le prédécesseur de Tawadros II. Cet événement avait lancé un dialogue théologique entre les deux Eglises qui avait abouti en 1988 à une déclaration commune sur la christologie, mettant ainsi fin à des siècles d’incompréhensions et de défiance. Mais cette profession de foi commune n’a pas eu d’effet concret, comme le regrette Mgr Hanna.

Pourtant, les choses semblent vouloir changer, à en croire Mgr Hanna. « Tawadros II nous a souvent répété que les pasteurs et les fidèles des Eglises en Egypte devaient commencer à se rapprocher au niveau affectif, pastoral et dans la coopération dans la charité, laissant aux théologiens le soin d’affronter les questions doctrinales. J’espère qu’effectivement, la visite du nouveau patriarche soit préparée afin d’offrir une possibilité à la reprise d’un dialogue théologique approfondi et respectueux, dans l’optique d’entreprendre un chemin qui, un jour, puisse nous reconduire à la pleine union sacramentelle ».

Visite dans un contexte égyptien tendu

Cette visite du patriarche copte-orthodoxe intervient alors que la situation politique, économique et sociale en Egypte est des plus tendue. Les relations entre les coptes et le pouvoir sont de plus, très difficiles du fait de violences entre chrétiens et musulmans. Tawadros II a notamment contesté la version officielle des autorités concernant des affrontements ayant eu lieu dans la cathédrale copte du Caire. Il affirme ainsi que les coptes ont été attaqués alors qu’ils sortaient de l’église, ce qui contredit les déclarations du gouvernement qui parlait de provocation de la part des chrétiens.
Le patriarche a regretté que rien de concret n’ait été fait pour améliorer le sort des Coptes depuis l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans. « La société égyptienne est construite sur des piliers qui portent la société a-t-il expliqué. Parmi ces piliers se trouvent Al-Azhar, l’Église et le pouvoir judiciaire – qui est très important. Les juges sont la loi. Si nous touchons à ces piliers ou les détruisons, le résultat sera l’effondrement de la société » a-t-il mis en garde.

(via Radio Vatican)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest