Accueil / Sermon / [SERMON] Le service

[SERMON] Le service


 

LE SERVICE

« Le serviteur est comme le courant d’eau, on peut transmettre l’eau avec une bouteille mais le serviteur c’est celui qui boit de cette eau pour se ressourcer »

 

Lors de son Sermon, Abouna Antonio nous explique les LES FONDEMENTS DU SERVICE.

Les serviteurs sont les messagers de la Parole de Jésus, pas des serviteurs mais des petits Jésus dans leurs comportements. Pour servir Dieu, il faut déjà se servir soi-même. Il semble illogique d’arriver à servir et penser au salut des autres et ne pas parvenir à se sauver soi-même ! Par exemple, si nous disons aux gens de jeûner, nous devons nous aussi jeûner. Demandez à Dieu de vous aider à penser à votre salut comme vous pensez au salut des autres : « lave moi et je serai blanc plus que la neige »

Donc le premier critère pour être un bon serviteur est La Pureté.

Pour cela il doit se remettre en question. A l’image du fils prodigue, se regarder soi-même et se remettre en question pour s’améliorer, se changer vers le mieux car il faut d’abord commencer par se changer avant de vouloir changer les autres. Ainsi, nous serons un exemple vivant ! Un exemple dans la foi, dans la pureté, dans l’amour et dans la paix ! Tout cela n’est possible que par la connaissance des rites de l’Eglise, une remise en question, prendre sa communion, prier et se purifier.


Le second critère est l’amour !

Pour servir nous devons aimer car Dieu est aimant et miséricordieux. Nous devons avoir cette grande qualité du Christ pour être serviteur. Cela est ce qui permet de se fatiguer pour les autres et se sacrifier soi-même pour autrui, délaisser des choses pour les autres. L’amour c’est aider tout le monde, aimer l’union, aimer que quelqu’un soit aimé et réussisse. N’oublions pas que nous ne faisons pas cela pour notre gloire mais pour rendre glorieux le Nom de Dieu.

Le troisième critère : La mort de l’égo

Certains considèrent que c’est grâce à soi que ce service existe. L’égo et l’orgueil doivent mourir dans notre cœur ! Certains ne supportent pas qu’on leur dise que ce qu’ils font n’est pas tout à fait correct, mais nous devons l’accepter. Le but n’est pas de se montrer. Nous ne faisons rien seul, l’union est gagnante. Tu n’y arriveras pas seul !! Pourquoi est-ce que nous servons Dieu ? Pour nous mettre en avant ? Pour montrer mes dons ? Pour combler mon temps libre ? N’oublions pas notre but : rapprocher notre prochain de Dieu, d’aimer, de vivre en paix mais surtout remettons nous en question.

Le quatrième critère : Notre lien avec l’Eglise

Ce lien doit être régulier pour les messes. Nous devons penser à notre salutAvoir de l’amour et de la jalousie spirituelle, Etre rempli du Saint Esprit et de la foi. Si nous avons la foi, nous pouvons convaincre autrui, mais si nous n’y croyons pas nous ne pourrons pas convaincre.


Ensuite, Abouna Arsanios aborde un point particulié et primordial:  LE SERVICE DIRIGE VERS UNE SEULE PERSONNE (différent de groupe)

Par exemple, prendre un enfant seul avec lui, se préoccuper d’un seul en difficulté avec un but précis ! Comme lorsque Dieu s’occupe d’une seule personne et pas d’un peuple entier. C’est ce qui arriva à Jonas avec un objectif précis, avec Zachée, avec la Samaritaine, Marthe, l’aveugle né ou encore le larron ou Pierre… Certains aiment qu’on les écoute. Lorsque nous sommes en groupe, il n’y a pas d’attention destinée à ceux qui en ont besoin. Cela se fait dans le secret, avec humilité comme lorsque nous faisons une aumône. Il s’agit d’aller en profondeur avec la personne en l’aidant et cela peut nous révéler des choses sur nous-mêmes. Dans ce service nous pouvons découvrir un trésor ! 

QUELS SONT LES CHAMPS D’APPLICATION DE CE SERVICE ?

Dans ma famille, si quelqu’un chez moi est loin de Dieu. Avec mes collègues lors d’une fête ou de funérailles, nous pouvons effectuer un service envers une personne dans toutes les circonstances de la vie.

QUELLES SONT LES BARRIERES AU SERVICE ?

Je sers pour me faire bien voir, or, nous devons agir dans le secret

Le Manque de temps : Ne pas avoir le temps d’écouter chaque servis car ils partent avec leurs parents… Or tu peux le faire venir ou le rencontrer plus tard, Organise ton temps. 

Se dire que c’est « le travail de Abouna et ça ne nous concerne pas »

LES PRINCIPES DE CE SERVICE :

1- Prier avant de le faire

2- Rentrer par une ouverture : ce qu’il aime (s’il aime le foot, on commence à parler de foot pour ouvrir le débat)

3- Accepter la personne comme elle est

4- Etre doux

5- S’en remettre à Dieu

6- Respecter et ne pas dévoiler ses secrets. Mais, dès que cela devient une confession, nous devons l’envoyer vers Abouna, lui dire que nous sommes tous pêcheurs

7- Faire preuve d’humilité « Nous avons des trésors dans des vases », cette gloire nous la devons à Dieu pas à nous même

8- Faire preuve d’exemplarité et être un Homme de prière !

COMMENT FAIRE SI LA PERSONNE NE VEUT PAS D’AIDE?

Se remettre en questionPrier pour que Dieu nous aide à être apte à le faire, peut-être que nous ne savons pas nous y prendre alors il faut prier

COMMENT SAVOIR SI NOUS SOMMES APTES A ACCOMPLIR CE SERVICE?

Rentrez dans le service et vous acquerrez de l’expérience, Dieu vous aidera et vous donnera la grâce. Amba Kyrellos ajoute même : Dieu va t’aider et a ses plans, même ton regard attristé, Dieu l’utilise pour que le servis se détourne de sa mauvaise voie!


Son éminence el Anba Kyrellos complète cet enseignement par un sermon sur le KHADEM (serviteur) lettres = Kh –a-d-m

1- Kh comme  Khali men el 3oyoub = être sans péché

– Etre pur, à l’image de Dieu pour que les péchés diminuent.

Lorsque je suis loin de Dieu, mon regard est différent que lorsque je suis proche de Dieu et que je suis à Son image.

– Il est possible de se mettre en colère mais à l’image de Jésus, uniquement lorsque cela touche à l’image de Dieu.

2- A  comme Ab wé om hanoun = père et mère tendre

– La tendresse…être doux…être maman

– Ne pas forcément être le plus grand ou le plus expérimenté mais le plus tendre

3- D comme Daress = Qui a étudié … Ses Paroles

Le fait d’être lié à Dieu permet de transmettre.

– Le serviteur est comme le courant d’eau, on peut transmettre l’eau avec une bouteille mais le serviteur c’est celui qui boit de cette eau pour se ressourcer.

– Le serviteur n’est pas un wa3ez (= un orateur), on veut quelqu’un qui vive la parole de Dieu !

4- M comme Mamli men el roh el Kodos = rempli du Saint Esprit

– Pourquoi servir ? Je vois toute la beauté et l’amour de Dieu, comment ne pas transmettre ?!

Il m’a donné le salut, il m’a libéré des chaines de la mort, Il a tout fait pour moi ! Je suis bouche bée devant toutes les grâces du Seigneur ! Tu ne parviens pas à raconter tout ce que Dieu a fait pour toi mais tu veux le crier sur tous les toits ! C’est tellement beau.

– Dans notre service, notre but est de réconcilier les gens avec Dieu !

OU SERVIR?

Partout, tous le temps, avec tout le monde.  Ça commence à la maison ! Vos actes sont actes de serviteurs

COMMENT SERVIR?

– Ne crois pas que tu vas réussir à faire quelque chose seul !

– C’est Lui qui nous donne Son Esprit pour servir alors PRIE !

Nous ne méritons pas de servir, nous demandons à Dieu de nous aider à servir par notre regard, nos dons, nos paroles… DIEU A SES PLANS, TU ES L’EXECUTEUR !




 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest